Claire Lextray

Attachée de Presse - 1540070535 Responsable de communication

Spécialisée en culture et bien-être
Gestion de Bureau de presse pour tous types d'événements :

Relations presse tous médias : presse écrite - radio - TV – web et tous domaines : Culture - Société - Bien-être - Santé - Sport
Travailler dans deux domaines, culture et bien-être permet une transversalité, une vision plus approfondie et globale des projets.
A votre service, un carnet d’adresse pointu et diversifié avec une même attention donnée à tous les médias, qu'ils soient grand public ou alternatifs. Recherche de partenariats médias
Communication
Définition et mise en place de stratégies - positionnement - développement - Construction de réseaux
Relations publiques
Organisation d'événements

CULTURE > Actualités - FACES CACHEES - Les TÊTES DE CHIEN Nouvelle création sur scène et disque
Dès le 4 novembre Théâtre de Ménilmontant - Album 4/12
FACES CACHEES - Les TÊTES DE CHIEN
Nouvelle création sur scène et disque

Les Têtes de Chien

Quintette a capella contemporain pour chansons traditionnelles

présentent

FACES CACHEES

20  "tubes" de chansons populaires revisitées avec brio

... Au Clair de la lune - La Claire Fontaine -  A La Pêche aux moules - Aux Marches du palais -

Ne pleure pas Jeannette - Il était un petit navire - Nous n'irons plus au bois...

 

Nouveau spectacle

Mardi 6 - mercredi 7 - mercredi 28 novembre à 20 h

Dimanche 9 décembre à 18h - mercredi 12 décembre à 20 h

Théâtre de Ménilmontant - 15 rue du retrait - 75020 Paris


Tout public pour « anciens » et « nouveaux » enfants

 

Nouvel album

Sortie le 4 décembre chez  TO&MA - DifferAnt

 

Contact Public  https://www.tetesdechien.com/facescachees

Contact Billeterie 01.46.36.98.60 -  resa@menilmontant.info

 

 Les 1ers titres de l'album en écoute ICI:

https://soundcloud.com/user-697534996/sets/faces-cachees-masterdemo/s-VDsLl

 Teaser du spectacle : https://vimeo.com/255179411

 

« Anciens » ou « nouveaux » enfants, on a tous en tête Au Clair de la lune, au moins pour un couplet ...

De La Claire Fontaine à La Pêche aux moules, de Aux Marches du palais à Ne pleure pas Jeannette, en passant par Il était un petit navire ou Nous n'irons plus au bois...

Ces "tubes" de toujours, comptines et complaintes d'auteurs anonymes, "standards" de chansons populaires issus de notre tradition orale et de notre patrimoine collectif sont-ils vraiment ce dont ils ont l’air ?

Ces chansons nous racontent-elles vraiment ce qu’elles prétendent ?

Ou, plus exactement, que nous racontent-elles à côté, en plus, par en dessous ?

Que découvre-t-on entre les lignes de leurs paroles archi-familières ?...

Bien des choses en vérité ! Des choses inattendues, étranges, amusantes ou terribles ...

 

Vos comptines ne sont pas celles que vous croyez …Montrer ce que recèlent d’insoupçonnable, d’incroyable, d’inavouable même, ces chansons qui depuis la nuit des temps tournent dans les têtes ...

C’est le nouveau pari des Têtes de Chien !

Cinq chanteurs a capella - venus de la chanson, du théâtre, des musiques contemporaines et du chant lyrique - qui rafraîchissent notre mémoire collective et ouvrent un nouvel avenir aux pratiques polyphoniques.

 

Ce quintette atypique - cinq personnalités marquées, aux tessitures et styles de voix complémentaires - revisite avec virtuosité 20 chansons parmi les plus populaires de notre patrimoine oral; des comptines et complaintes dont les artistes s’emparent avec créativité pour en dévoiler la "face cachée", en révéler la beauté, la drôlerie, la cruauté parfois, en jouant de différentes versions mélodiques, de leurs harmonies et de leurs voix, pour bouleverser les images sonores attendues.

 

Nos mémoires dévoilées. Ils créent un dialogue avec les spectateurs, s'amusent à lancer de fausses pistes, jouent avec la mémoire du public, pour la raviver, la stimuler, mais aussi la questionner, la déstabiliser et créer des émotions à la fois très anciennes et toutes neuves. Aucun mot n’est inventé, tous viennent de notre tradition orale, tous ont été maintes fois chantés. Mais ici, mâchés, mastiqués, réveillés, mis en scène et en lumière ... peut-être seront-ils vraiment entendus pour la première fois, ou d'une autre manière ?

 

Présence au monde d’aujourd’hui. Ces chansons parlent de nous :de nos désirs, de nos peurs les plus enfouies, celles de l’humanité, quelle que soit son époque. Immergés dans un monde contemporain à l’actualité souvent vertigineuse, Les Têtes de Chien provoquent des mariages inattendus mais plein de sens : celui des percussions vocales indiennes dans Dans les Prisons de Nantes, des tournures mélodiques issues du raï pour Cadet Roussel, des clins d’œil à la musique yiddish pour C’est la mère Michel ou à la musique créole pour Compère Guilleri. Des arrangements vocaux surprenants, aux couleurs harmoniques et jeux rythmiques audacieux, imaginés par le quintette en complicité avec la talentueuse Caroline Marçot.

 

Sur le divan. Le spectacle questionne le sens caché de ces chansons traditionnelles, met en lumière de nombreux archétypes exprimant l’inconscient collectif: l’expression du désir sexuel, aisément décelable dans Au clair de la lune ou Aux marches du palais, peut passer du bonheur au danger, voire aller jusqu’au viol comme dans À la pêche aux moules ou Jeanneton prend sa faucille. La relation incestueuse est parfois évoquée, comme dans Sur l’pont du Nord, où l’interdit est transgressé par Adèle et son frère au péril de leur vie. La mort, crainte ou désirée est souvent présente. Le «pendouillez-moi z’avec» de Ne pleure pas Jeannette en est une touchante expression. Le cannibalisme apparait dans Il était un petit navire (ou La courte paille). Les recettes imaginées par l’équipage pour accommoder la chair du jeune mousse en attestent, et nous donnent à réfléchir: leur énumération n’est pas seulement amusante; elle est aussi profondément cruelle, troublante.

 

D'abord pour les adultes. Si le répertoire de FACES CACHEES est devenu emblématique du monde de l’enfance, c’est bien malgré lui car il n’a pas été créé pour cela.Ces chansons ont été créées et chantées par les adultes avant de devenir, beaucoup plus tard, un répertoire considéré comme «enfantin». On l'aura compris ! La comptine  « pour » enfants n’est pas réservée aux "enfants sages" et exprime bien plus qu’on ne l’imagine.

 

Une poésie à re-découvrir. Ces poésies anonymes, expression d'un art  populaire d'expression orale, certes ne respectent pas les règles académiques mais vont droit au coeur, avec leurs fausses liaisons, leurs vers irréguliers, leurs élisions nombreuses et leurs irrégularités rythmiques qui incitent le chanteur à l'art de la variation musicale. Déjà, de leur temps, les romantiques Nerval en tête en avaient loué le charme et la beauté.

 

Un univers visuel contemporain. La démarche des Têtes de Chien a toujours été tournée délibérément vers une pratique contemporaine du répertoire traditionnel, autant du point de vue musical que scénique. Pour ce programme, un nouvel espace de création est intégré: celui de la création visuelle. A l’écoute du travail musical, et en étroite collaboration avec le travail scénique inventif mené par Annabelle Stefani, Sébastien Sidaner propose un univers « 3.0 » pour scénographier, éclairer le travail du groupe, grâce à de nombreuses techniques allant de l’éclairage « classique » à l’utilisation de capteurs ou de « mapping » video.

 

Entre introspection et humour, tradition et modernité, Les Têtes de Chien, en s’adressant aux sensibilités de tous, "anciens enfants" ou "futurs adultes", proposent un spectacle et un album TOUT public, deux niveaux de lectures simultanées où chacun-e pourra à sa guise et selon son bon plaisir passer de l’un à l’autre…